Description

L'endocardite est une inflammation de la paroi des valves cardiaques qui est le plus souvent provoquée par une infection. La plupart des personnes qui développent cette affection ont déjà des lésions cardiaques et sont âgées de plus de 60 ans, mais elle peut survenir à tout âge, même chez l'enfant. Bien qu'elle soit peu courante, cette maladie peut s'avérer très grave. Les hommes y sont  plus vulnérables que les femmes.

Il existe deux types d'endocardite : infectieuse et non infectieuse. Avec un traitement rapide, la majorité des personnes atteintes d'endocardite infectieuse survivent à cette maladie. L'endocardite non infectieuse est plus difficile à traiter.


Causes

Certaines personnes sont plus susceptibles que d'autres de développer une endocardite. Les affections suivantes augmentent le risque :

  • un antécédent de consommation de drogues par intraveineuse;
  • des antécédents d'endocardite;
  • un antécédent médical de fièvre rhumatismale ou de rhumatisme cardiaque;
  • une cardiopathie congénitale (présente à la naissance);
  • le diabète;
  • une mauvaise hygiène dentaire ou une infection dentaire;
  • un prolapsus valvulaire mitral (PVM);
  • des prothèses valvulaires (artificielles);
  • le recours à l'hémodialyse chronique;
  • les troubles de la coagulation (p. ex. le syndrome des anticorps antiphospholipides.

L'endocardite se développe dans l'endocarde, le tissu interne du cœur. Elle apparaît lorsque ce tissu a été endommagé, blessé ou infecté. Un peu comme une coupure sur la peau provoque la formation d'une croûte, une blessure à l'endocarde peut provoquer la formation d'un caillot de sang et de tissu (thrombus).

En cas d'endocardite infectieuse aiguë, les caillots sont provoqués par une infection bactérienne ou fongique, qui enflamme et endommage les cellules du cœur. L'infection atteint le cœur par le sang qui transporte une certaine quantité de bactéries, une affection appelée bactériémie. Une fois que l'agent infectieux transporté par le sang atteint le cœur, il a tendance à se concentrer autour des valvules cardiaques par lesquelles le sang doit passer pour pénétrer dans le cœur et le quitter. En dépit du nom qu'elle porte, l'endocardite infectieuse n'est pas contagieuse.

L'agent infectieux pénètre dans le sang de diverses manières, comme :

  • une chirurgie ou une intervention dentaire;
  • une coupure infectée de la peau;
  • un dispositif d'accès vasculaire implanté chirurgicalement (par ex. un cathéter central introduit par voie périphérique [CCIP, ou PICC line], un cathéter de Hickman ou un cathéter veineux implantable de type Port-A-Cath);
  • l'injection de drogues intraveineuses;
  • la mise en place de valves cardiaques artificielles.

En cas d'endocardite non infectieuse, le caillot peut ne pas être infecté, mais il interfère tout de même avec le fonctionnement des valves cardiaques. Certaines affections favorisent la formation de tissu cicatriciel sur les valves cardiaques, comme :

  • un antécédent de crise de rhumatisme articulaire aigu.
  • le cancer du poumon;
  • certaines infections chroniques telles que la tuberculose et la pneumonie;
  • le lupus érythémateux disséminé (une maladie auto-immune);
  • une maladie congénitale des valves cardiaques.

Symptômes et Complications

L'endocardite peut commencer progressivement, sur un certain nombre de mois. C'est ce que l'on appelle endocardite infectieuse subaiguë. Les symptômes comprennent :

  • des crampes et des douleurs musculaires et articulaires;
  • une faible fièvre (moins de 39,5 °C ou 103 °F);
  • de la faiblesse;
  • un manque d'appétit.
  • de la nausée;
  • une perte de poids;
  • des sueurs nocturnes.

Si la maladie n'est pas traitée et qu'elle progresse pendant quelque temps, d'autres symptômes peuvent apparaître :

  • une déformation des doigts et des orteils (hippocratisme digital);
  • des points rouges sur  les mains et les pieds;
  • une pâleur, particulièrement des extrémités;
  • la présence de très petits caillots sanguins sous les ongles des doigts ou des orteils (hémorragies linéaires);  une rougeur de l'œil;
  • des souffles cardiaques.

En d'autres temps, l'infection peut progresser très vite. L'infection est alors désignée sous le nom d'endocardite aiguë et elle provoque :

  • des battements de cœur rapides ou irréguliers;
  • une douleur abdominale;
  • un essoufflement;
  • une forte fièvre;
  • des frissons;
  • une toux ramenant une expectoration de sang.

Bien que la plupart des victimes d'une endocardite infectieuse aient de la fièvre, les personnes âgées et celles souffrant d'affections chroniques comme une maladie du rein ou une insuffisance cardiaque congestive peuvent ne pas en avoir du tout.

Diagnostic

Seul votre médecin peut diagnostiquer une endocardite. Un test cardiaque, l'échocardiogramme, est le principal moyen de diagnostiquer une endocardite. Pour faire cet examen, on applique une gelée spéciale sur la peau de la poitrine et on utilise un transducteur (un dispositif qui émet des ondes à haute fréquence) qui est en contact avec la peau et déplacé en divers points de la poitrine. Les ondes émises par le transducteur rebondissent sur différentes structures dans votre cœur et permettent au médecin de voir votre cœur ainsi que son fonctionnement. Un autre type d'échocardiogramme, l'échocardiogragrie tranœsophagienne ou ETO peut être effectué en faisant passer un tube dans l'oesophage (le passage qui mène de la gorge à l'estomac) pour obtenir des images rapprochées des valvules cardiaques. Si on détecte une endocardite, vous devrez passer des tests sanguins pour pouvoir identifier la présence de bactéries ou de champignons. Cette mesure est essentielle, car le traitement en cas d'endocardite non infectieuse est différent de celui prescrit en cas d'endocardite infectieuse.

Traitement et Prévention

Si une bactérie est à l'origine de l'endocardite, le médecin vous prescrira un ou plusieurs antibiotiques à prendre pendant 2 à 8 semaines. Ces antibiotiques doivent être pris par injection intraveineuse (IV). Si c'est un champignon qui en est la cause, on vous prescrira un traitement antifongique. Ce traitement est donné, en général, par injection IV, pendant 6 semaines ou plus. Il est parfois nécessaire de recourir à une chirurgie cardiaque en cas d'endocardite infectieuse, en particulier pour les personnes qui portent des prothèses valvulaires.

L'endocardite non infectieuse est traitée avec des anticoagulants comme la warfarine* pour empêcher la formation de nouveaux caillots.

Pour prévenir l'endocardite infectieuse, assurez-vous d'informer votre médecin si vous avez une prothèse valvulaire, si vous avez déjà subi une endocardite ou si vous êtes atteint d'une maladie cardiaque congénitale. C'est très important, en particulier si vous devez subir une intervention chirurgicale ou dentaire. Si votre risque de développer l'endocardite est important, il se peut que votre médecin vous prescrive des antibiotiques, avant l'intervention, afin de réduire le risque d'endocardite. Il est extrêmement important de prendre ces antibiotiques comme votre médecin vous l'a recommandé.

Les antibiotiques que l'on recommande actuellement dans la prévention de l'endocardite en cas d'intervention dentaire comprennent :

  • 2 grammes d'amoxicilline pour les adultes ou 50 mg/kg pour les enfants, pris oralement une heure avant l'intervention dentaire;
  • pour les adultes et les enfants allergiques à la pénicilline, l'alternative est la prise orale de 600 mg de clindamycine par les adultes ou de 20 mg/kg par les enfants, une heure avant l'intervention. Les autres options incluent la prise orale de 500 mg de clarithromycine ou de l'azithromycine par les adultes ou de 15 mg/kg par les enfants, une heure avant l'intervention.

Voici d'autres mesures préventives à adopter :

  • prendre bien soin de vos dents et de vos gencives, c'est la mesure la plus simple et la plus importante que vous pouvez prendre. La bouche est une source courante de bactéries pouvant provoquer des infections. Une bonne hygiène buccale permet de réduire la quantité de bactéries dans la bouche et, par conséquent, dans l'organisme;
  • repérer les signes d'infection bactérienne si vous ressentez les symptômes du simple rhume ou de l'influenza (la grippe). Une prise en charge précoce des affections mineures peut suffire à vous prémunir contre les risques de contracter une endocardite.

*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2022. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Endocardite


RECOMMANDÉ POUR VOUS
AILLEURS SUR LE WEB
BackToTop