Comment ce médicament agit-il? Quels sont ses effets?

Le fluocinonide topique appartient à la classe des médicaments appelés corticostéroïdes. Il s'utilise pour soulager des éruptions cutanées inflammatoires, qui démangent ou sont causées par des allergies. Il ne devrait pas s'utiliser pour soigner des éruptions cutanées qui se sont infectées. Il agit en atténuant l'inflammation de la peau.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.


Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il?

Crème
Chaque gramme de crème contient 0,5 mg (0,05 %) de fluocinonide. Ingrédients non médicinaux : 1, 2, 6-hexanétriol, acide citrique, alcool stéarylique, glycérine, polyéthylèneglycols et propylèneglycol.

Gel
Chaque gramme de gel contient 0,5 mg (0,05 %) de fluocinonide. Ingrédients non médicinaux : carbopol 940, eau purifiée, gallate de propyle, hydroxyde de sodium, propylèneglycol et sel disodique de l'acide éthylène diamine tétracétique.

Pommade
Chaque gramme d'onguent contient 0,5 mg (0,05 %) de fluocinonide. Ingrédients non médicinaux : carbonate de propylène, cire blanche, monostéarate de glycérol, pétrolatum blanc et propylèneglycol.

Comment doit-on employer ce médicament?

Appliquez délicatement une petite quantité du médicament sur la région atteinte 2 à 4 fois par jours au besoin ou selon les indications du médecin. Massez doucement jusqu'à absorption. Ce produit ne doit normalement pas s'utiliser sur des zones de peau sensibles comme le visage, les aisselles ou l'aine, sauf indication contraire de votre médecin. Ne recouvrez pas la zone touchée avec un pansement sauf si votre médecin vous a indiqué de le faire.

Appliquez le produit avec précaution sur les lésions proche des yeux. Une irritation grave peut survenir si le médicament entre en contact avec l'œil. Le cas échéant, nettoyez immédiatement l'œil à grande eau.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit employé conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, appliquez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'appliquez pas une double dose du médicament pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé?

Le fluocinonide topique ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au fluocinonide ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • des lésions cutanées non traitées d'origine bactérienne, tuberculeuse, fongique ou virale (y compris l'herpès, la vaccine et la varicelle).

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une augmentation de la rougeur ou de l'écaillement des lésions cutanées (habituellement légère et passagère);
  • des boutons de chaleur;
  • un changement de la pigmentation cutanée;
  • un épaississement de la peau à l'aspect du cuir;
  • une éruption cutanée (habituellement légère et passagère);
  • une peau sèche et floconneuse;
  • une pilosité excessive sur le corps;
  • une rougeur de la peau;
  • une rougeur de la peau ou une sensation de cuisson, d'irritation ou de démangeaison (habituellement légère et passagère);
  • une sensation de moiteur et de ramollissement de la peau;

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • un amincissement de la peau accompagnée de tendance aux ecchymoses (bleus);
  • des ampoules douloureuses, prurigineuses (qui démangent) et qui suintent;
  • une cicatrisation insuffisante du trouble cutané;
  • des cloques purulentes douloureuses caractérisées par une rougeur ou une démangeaison et centrées autour des follicules pileux;
  • une éruption cutanée près de la bouche;
  • une éruption cutanée semblable à de l'acné;
  • la formation de cicatrices;
  • une infection cutanée;
  • des marques saillantes évoquant des verrues, d'un rouge foncé, elles apparaissent surtout après une application sur le visage;
  • une sensation de picotement et de fourmillement sur la peau;
  • des symptômes attribuables à la présence de taux élevés de corticostéroïdes dans le sang (par ex. visage arrondi, prise de poids, vergetures, fatigue importante, faiblesse musculaire, maux de tête);
  • des symptômes d'un taux de sucre sanguin élevé (par ex. des émissions de l'urine fréquentes, une soif accrue, un appétit excessif, une perte de poids inexpliquée, des plaies qui cicatrisent mal, des infections, une haleine fruitée);
  • des télangiectasies (veines araignées);
  • des vergetures.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • les symptômes d'une réaction allergique grave (comme une boursouflure du visage ou une enflure de la gorge, de l'urticaire ou une difficulté respiratoire).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Absorption interne : l'application de corticostéroïdes sur des surfaces étendues du corps peut entraîner une absorption interne importante du produit. Afin de minimiser cette éventualité au cours d'un traitement de longue durée, votre médecin peut interrompre le traitement à intervalles réguliers ou traiter une région du corps à la fois.

Amincissement de la peau : un usage prolongé des corticostéroïdes topiques pourrait donner à la peau un aspect de parchemin et causer l'atrophie des tissus sous-cutanés. Si vous remarquez ces effets, appelez votre médecin.

Fonction hépatique : une réduction de la fonction hépatique ou une maladie du foie peut causer une accumulation de corticostéroïdes dans le corps, provoquant ainsi des réactions indésirables. Si vous avez des problèmes hépatiques, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Infection : une infection secondaire peut survenir pendant l'utilisation d'un corticostéroïde topique (appliqué sur la peau). Dans un tel cas, communiquez avec votre médecin pour déterminer comment la soigner.

Problèmes des glandes surrénales : en de rares occasions, en particulier lorsqu'on applique ce médicament sur de grandes surfaces du corps ou pendant de longues périodes de temps, le fluocinonide peut nuire au fonctionnement des glandes surrénales. Votre médecin pourrait suivre l'état de vos glandes surrénales, surtout si vous avez subi un stress comme une intervention chirurgicale, un traumatisme ou une infection importante.

Réponse au traitement : si l'état de votre peau ne s'améliore pas en quelques jours ou en une semaine, consultez votre médecin.

Troubles médicaux : les personnes atteintes de dermatite de stase et d'autres affections cutanées associées à des troubles de la circulation devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, de l'influence de leur affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Traitement médical : signalez à tous les professionnels de la santé que vous consultez que vous employez ce médicament.

Yeux : évitez d'utiliser ce médicament sur les lésions situées près de l'œil ou sur les paupières. La présence de médicament dans l'œil accroît le risque d'une augmentation de la pression à l'intérieur de l'œil, de glaucome, de cataractes ou d'infection. Si vous subissez des symptômes oculaires comme un brouillement de la vision ou de la douleur aux yeux, communiquez dès que possible avec votre médecin.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : les corticostéroïdes comme le fluocinonide pourraient passer dans le lait maternel. Si vous employez le fluocinonide topique pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants. Ce médicament n'est pas destiné aux enfants. Les enfants sont plus susceptibles de subir une baisse de la fonction de leurs glandes surrénales s'ils utilisent du fluocinonide topique.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament?

Il pourrait se produire une interaction entre le fluocinonide topique et l'un des agents ci-après :

  • l'aldesleukine;
  • d'autres médicaments topiques contenant des corticostéroïdes  ou ayant des effets irritants.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2022. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Lyderm


RECOMMANDÉ POUR VOUS
AILLEURS SUR LE WEB
BackToTop